Voyage_et_Diabète

🍏 En vacances avec son diabète de Type 2. Voici quelques astuces.

Planifier ses vacances lorsqu'on a un diabète de type 2 peut parfois être source de stress. Que va-t-on pouvoir manger ? Quels petits plaisirs de l’été pourra-t-on s’accorder sans dérégler sa glycémie ? Pourra-t-on partir au bout du monde ?
Mais cette maladie ne doit pas nous empêcher de profiter de nos vacances et d’aller découvrir de nouveaux horizons !

Car oui, il est possible d'emmener son diabète de type 2 en voyage.

Voici mes 8 conseils pratiques :

1. Appréhendez les trajets et le décalage horaire.


Vous partez en avion ?
Cela signifie la découverte de nouveaux horizons, d’une nouvelle culture peut être… Prendre l’avion implique aussi de l’attente, parfois même des retards et un décalage horaire.
Préparez-vous à affronter ces perturbations de votre rythme alimentaire grâce à des collations intelligentes et faciles à transporter : quelques fruits secs, une compote sans sucres ajoutés, des fruits coupés, quelques carrés de chocolat, une boisson sucrée en cas d'hypoglycémie avérée.
Vous éviterez ainsi les chutes de glycémie et tiendrez jusqu’au prochain repas.

2. Évitez le stress en vous informant.


Votre diabète de type 2 est source de stress ?
Renseignez-vous sur les infrastructures de santé du pays visité. Anticiper les complications et connaître les dispositifs de soins vous permettra d’atténuer vos craintes.
Vous profiterez davantage de votre voyage, une fois rassuré(e) !

3. Domptez les formalités administratives.


Voyager dans un autre pays, implique de s’acquitter de quelques formalités : passeport, assurance voyage, carte vitale ou son équivalent carte européenne, vaccins sont les classiques de l'aventurier.
Il faudra en ajouter quelques-unes à votre check-list :
Prenez avec vous les coordonnées de votre diabétologue ou de votre centre de soins.
Si vous avez des médicaments ou des injections d’insuline par exemple, avoir l’ordonnance avec soi est une obligation.
Si vous avez l’occasion, demandez au médecin de rédiger l’ordonnance en français et en anglais : cela facilitera les démarches sur place si besoin.
N’oubliez pas aussi de rajouter dans vos papiers votre carte de diabétique.
Et si vous avez une pompe à insuline, pensez également à votre carte de porteur de pompe.
Enfin, avant votre départ, parlez à votre diabétologue ou votre médecin référent : ils pourront également vous donner des conseils personnalisés par rapport à votre traitement.

4. Gérez votre alimentation.


Voyager à l’étranger signifie aussi découvrir une nouvelle culture alimentaire. Renseignez-vous sur la nourriture locale : de quoi est-elle principalement constituée ? Est-ce que vous pourrez trouver facilement des aliments compatibles avec votre diabète ?

5. Pensez à la trousse de secours "Spécial Diabète".


Dans votre valise, la trousse de secours "Spécial Diabète" a toute sa place au milieu des pansements, de la crème solaire ou les produits anti-moustiques.
Penser à prendre votre matériel de suivi et de contrôle de la glycémie, en plusieurs exemplaires et avec des recharges de remplacement : bandelettes, piles de rechange pour la pompe à insuline, seringues d’injection…

Et on ne lésine pas sur la quantité !
Prévoyez votre traitement en quantité supérieure à la durée totale de votre séjour et prenez en compte l’éventuel décalage horaire et la durée du voyage dans le calcul de la durée totale.

Et si vous voyagez dans un pays au climat très chaud et que vous avez des injections d’insuline, pensez à les transporter dans un sac isotherme.

6. Prévoyez les imprévus.


La perte d’une valise est un imprévu qu’on redoute tous !
Pour ne pas être pris au dépourvu, pensez à répartir votre traitement entre votre valise et votre bagage cabine.

Les autres imprévus typiques des voyages sont liés à la découverte de nouveaux horizons !

7. Soyez à l’écoute de votre corps et des symptômes.


La chaleur, les horaires décalés pour les repas sont autant de facteurs pouvant dérégler votre glycémie.
Être attentif à son corps et aux symptômes annonceurs d’une hypoglycémie est très important. Transpiration, tremblements, palpitations, faim, étourdissements, fatigue, faiblesse, maux de tête, confusion sont autant de messages que votre corps vous envoie pour vous prévenir qu’une hypoglycémie n’est pas loin, voire même déjà installée !
Contrôlez votre glycémie et resucrez-vous.

8. Profitez !


Maintenant que vous avez préparé votre voyage dans les règles de l’art, il ne vous reste plus qu’une chose à faire… PRO-FI-TER !

Auteure : Mathilde de DIETIS

 


 

 


Imprimer  

Vous pourriez être intéressé.e par: