traitements_et_SII

🍏 Quels traitements pour le SII ?

Vous souffrez de colopathie fonctionnelle, et je sais que cela impacte sur votre confort de vie. Difficile de s’offrir un restaurant au pied levé, de partir tout un week-end sans savoir quel type de nourriture vous sera proposé. Et les solutions médicamenteuses sont bien pauvres pour vous aider dans cet inconfort de vie. Sachez toutefois qu’il existe quelques solutions pour vous soulager (un peu). Mais attention, pas de traitement miracle en vue…

La colopathie fonctionnelle : une pathologie Ă  plusieurs visages

Vous le savez : la colopathie fonctionnelle est un syndrome complexe associant :

  • des troubles de la motricitĂ© intestinale
  • une hypersensibilitĂ© viscĂ©rale
  • Ă©tat micro-inflammatoire de la muqueuse digestive
  • une permĂ©abilitĂ© digestive augmentĂ©e
  • des facteurs psycho-sociaux
  • un dĂ©sĂ©quilibre de la flore bactĂ©rienne colique
  • une augmentation de la flore
  • un dysfonctionnement dans la sensibilitĂ© Ă  la douleur digestive

Bref, vous l’aurez déjà compris, et vécu : tous ces symptômes sont des freins à une bonne qualité de vie, car il en résulte des maux de ventre, un transit digestif, des ballonnements, etc.
Et tout ceci impacte directement dans votre qualité de vie.

Des traitements ciblés

Pour cette pathologie, malheureusement, il n’existe pas de traitement miracle. Seule l’alimentation sera votre remède, comme le dit Hippocrate.
Il n’existe aucun moyen médical pour prévenir ou guérir cette pathologie.

Néanmoins, vous pourrez un peu soulager quelques-uns de vos symptômes avec des médicaments adaptés :

  • des antispasmodiques pourront vous ĂŞtre prescrits limiter les douleurs abdominales, et peuvent ĂŞtre suffisants pour amĂ©liorer vos maux de ventre
  • des antiseptiques qui ciblent vos intestins
  • des adsorbants intestinaux peuvent vous ĂŞtre prescrits en cas de diarrhĂ©e, afin de fixer l’eau et les gaz. Ainsi les diarrhĂ©es seront-elles diminuĂ©es 
  • dans certains cas, des laxatifs osmotiques sont proposĂ©s en cas de constipation.

Attention toutefois de ne pas vous auto-médicamenter, ou de vous orienter vers des médicaments laxatifs ou anti-diarrhéique trop forts.
Demandez toujours conseil auprès de votre médecin traitant.
Par ailleurs, des anti-dépresseurs peuvent être prescrits à faible posologie.
Ce traitement peut être accompagné d’une aide psychologique.
Enfin, des probiotiques avec des souches spécifiques sont intéressantes pour donner un meilleur équilibre à votre flore intestinale.

Des médecines alternatives parfois en secours

Des prises en charge alternatives sont de plus en plus proposées.
Par exemple, de l’acupuncture ou de la sophrologie sont de bonnes aides pour apprendre à vous détendre et à vous affranchir de tout stress.
On peut également s’orienter vers de l’hypnose, de l’homéopathie, du yoga, de la phytothérapie, etc. 

 

 

Auteure : Mathilde de DIETIS

 

 


 

 


Imprimer  

Vous pourriez être intéressé.e par: