Fodmaps_et_SII

🍏 Les FODMAPs, acte 3 : les Disaccharides

FODMAPs, mais de quoi s'agit-il réellement ?

Etes-vous au point sur les « Fermentescibles, Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols » ? 

Monosaccharides, qui sont-ils ?

Après les oligosaccharides, nous abordons une nouvelle catégorie de glucides encore plus petits : les monosaccharides. Il s’agit ici de sucres simples, composés d’une seule unité (« mono- »). N’étant pas liés à d’autres composés, ils n’ont pas besoin d’être dégradés par des enzymes de la digestion et peuvent être absorbés en l’état par notre organisme. Mais l’un de ces monosaccharides, le fructose, peut malgré tout poser problème…

Pourquoi nous font-ils du mal lorsqu'on a une colopathie fonctionnelle ?

Lorsque nous consommons du fructose, l'absorption de celui-ci est conditionnée par l'absorption conjointe de glucose. Si l'apport en fructose est plus important que celui de glucose, le premier n'est pas absorbé et stagne dans l'intestin grêle avant de gagner le côlon. Là il favorise l’apparition de diarrhées et peut être dégradé par notre microbiote intestinal. Je vous passe les détails mais vous comprenez qu'encore une fois, l’action des bactéries présentes dans nos intestins peut engendrer des désagréments tels que des ballonnements, des gaz et des douleurs abdominales. 

OĂą les traquer ?

Le fructose est un sucre qui se trouve principalement dans les fruits (pommes, poires, melons, pêches, framboises, ananas...) mais aussi dans les légumes (tomates, poivrons, ...), les préparations qui en sont dérivés (confitures, compotes et sauces, fruits secs et fruits confits, …) et le miel. Comme c’est l’excès de fructose qui est responsable des troubles digestifs, les fruits et légumes contenant des teneurs limitées en fructose comparativement au glucose peuvent être consommés même en cas de SII. 

Comment adapter son régime alimentaire avec son SII ?​

Les fruits et légumes sont essentiels dans notre alimentation car ils sont sources de fibres alimentaires, de vitamines, de minéraux, et ils apportent de la couleur et de la texture dans nos assiettes. Donc en cas de sensibilité au fructose, pas question de bannir tous les fruits et légumes de notre alimentation mais il faut essayer de choisir ceux qui seront tolérés. Parmi les aliments les plus sujets à un excès de fructose, nous pouvons citer les pommes (et toutes les compotes et purées de fruits qui en contiennent), les poires, les mangues, les raisins et raisins secs, le melon, les fruits rouges (fraises, framboises, groseille) mais aussi parmi les légumes les échalotes, le poivron rouge et les tomates transformées (tomatés séchées, concentré de tomates…). Par contre, vous pouvez consommer plus facilement les agrumes (citron, pamplemousse, clémentine, orange), les prunes (mirabelles, Reine-Claude), certains fruits rouges (mûres, myrtille), les pêches et nectarine, la rhubarbe. Enfin sachez que les fruits en conserve au sirop contiennent généralement un meilleur équilibre entre fructose et glucose, ce qui permet de les considérer pour une alimentation pauvre en FODMAPs. 

Enfin deux rappels : 

        ●    Comme pour les autres FODMAPs, la tolérance au fructose est une question de quantité et de sensibilité personnelle. Ne prenez pas forcément pour acquises les listes d’aliments que vous trouvez dans des livres ou sur le net. Le mieux est de tester par vous-même. 

        ●    Attention, ce n’est pas parce qu’un fruit (ou un légume) est très sucré en bouche qu’il est forcément très riche en fructose. Le glucose aussi participe à sa saveur sucrée ! N’oubliez pas que c’est l’excès de fructose qui est à l’origine des troubles digestifs. 

A très bientôt pour la suite de nos révisions !

 

Auteure : Béatrice Février - Diététicienne Nutritionniste

  

Source :

  • Housez-FĂ©vrier B. Comment suivre une alimentation pauvre en FODMAPs sans galĂ©rer. Le Quotidien du Patient. Editions La Maison. 2018. 223 pages
  • Bischoff SC, Barbara G et al., « Intestinal permeability-a new target for disease prevention and therapy », BMC Gastroenterol., 2014 Nov 18 ; 14:189,
  • Simren M, Mansson A, Langkilde AM, Svedlund J, Abrahamsson H, Bengtsson U, et al. Food-related gastrointestinal symptoms in the irritable bowel syndrome. Digestion. 2001;63(2):108-15

 


 

 


Imprimer  

Vous pourriez être intéressé.e par: