Voyage_et_SII

🍏 En vacances avec le Syndrome de l'Intestin Irritable. Voici quelques astuces.

Le printemps 2020 a été particulier pour tout le monde mais l’été est là et les vacances sont les bienvenues pour se détendre.
Mais quand on souffre du Syndrome de l'Intestin Irritable, les préparatifs peuvent être source d’inquiétudes : comment ça va se passer ? que faut-il prévoir ? vais-je pouvoir profiter de mes vacances malgré mes symptômes ?

STOP ! Prenez votre SII sous le bras et parlons congés et voyage.

On arrête de se prendre la tête avec mes 8 conseils ci-dessous :

1. Je prévois mon trajet.

En ce qui concerne l’itinéraire, je vous laisse la main. Pour le reste…
Si vos contraintes alimentaires sont importantes, prévoyez a minima des collations voire vos repas si vous n’êtes pas sûr de trouver ce qu’il vous faut pour vous alimenter durant votre trajet. Les aires d’autoroute, la voiture bar du train ou encore le service de restauration de l’avion ne proposent pas encore de repas adaptés pour le SII…

Durant le trajet, usez et abusez des toilettes si vous en avez besoin ! Le stress du voyage peut augmenter vos troubles digestifs et pas question de se torturer le ventre pendant toute la durée du parcours.
Ne vous souciez pas des autres voyageurs et retournez plusieurs fois aux toilettes si le besoin s’en fait sentir.

2. J’organise (un minimum) mes vacances.

Pour ne pas être dérouté par une sortie de dernière minute, une excursion avec départ à l’aube ou une proposition de restaurant, renseignez-vous sur les activités proposées sur votre lieu de vacances. La planification voire l’organisation anticipée de vos activités vous permettra d’aborder celles-ci de façon plus sereine.

3. Je me renseigne sur les habitudes alimentaires. 

Les vacances sont souvent l’occasion de découvrir de nouveaux aliments, de nouveaux plats, voire d’autres modes alimentaires.
Pour en profiter vous aussi à votre mesure et sans craindre les désagréments digestifs, renseignez-vous sur les habitudes alimentaires de votre lieu de villégiature.
Vous pourrez certainement dénicher des petits plats à découvrir et compatibles avec votre régime alimentaire.

Par précaution, prévoyez néanmoins quelques en-cas pauvres en FODMAPs en dépannage (on ne sait jamais).

4. Je passe à la (para)pharmacie.

Avant de partir, faites le tour de vos ordonnances, si besoin prenez rendez-vous avec votre médecin traitant ou votre gastro-entérologue pour renouveler vos ordonnances d’antalgiques, antispasmodiques, laxatifs…

Sans chercher à partir en vacances avec une pharmacie dans sa valise, il est raisonnable de prévoir quelques traitements d’appoint et/ou compléments alimentaires (charbon actif, probiotiques…) que vous savez utiles dans votre cas.
Les avoir avec vous vous évitera de devoir chercher une pharmacie ouverte, à une heure impossible, dans une région que vous ne connaissez pas.
Et si vous partez à l’étranger, n’oubliez pas de prendre vos ordonnances avec vous !

5. Je décompresse !

Vous êtes en vacances ! le moment idéal pour changer de rythme, vous reposer et surtout décompresser !
Accordez-vous du temps pour vous, reposez-vous, faites des choses que vous aimez faire, prenez le temps, faites vous plaisir mais surtout ne vous mettez pas la pression, il y en a suffisamment le reste de l’année.

6. Je me (re)mets au sport.

En-dehors de quelques courbatures et d’un peu de fatigue, pratiquer une activité sportive n’a que des bienfaits !
Et dans le cas présent, je n’en citerai que deux : le sport procure une sensation de bien-être (les fameuses endorphines) et participe à un bon transit.
Quoi de mieux pour passer de bonnes vacances ? Alors à vos baskets !

 7. Je teste les aliments interdits.

Maintenant que vous avez du temps pour vous, que vous êtes au calme et que vos troubles digestifs sont eux aussi (je croise les doigts) en vacances, c’est peut-être le bon moment pour refaire un check-up de votre alimentation.
Faites le point sur les aliments que vous ne supportez pas du tout, testez ceux que vous évitez par principe, essayez de nouveaux aliments…
L’occasion est parfaite pour reprendre la phase de ré-introduction de votre régime pauvre en FODMAPs.

8. Je PRO-FI-TE !

Les vacances sont là !
Vous les attendiez, vous les avez préparées avec soin, alors maintenant profitez bien ... et n'oubliez pas votre crème solaire !

Auteure : Matilde de DIETIS

 


 

 


Imprimer  

Vous pourriez être intéressé.e par: